Recherche

Madeleine PEYROUX (Jazz à Vienne 2005)

Réalisation : Emmanuel Pampuri
Durée : 52'
Année : 2005
Production : CLC Productions, Jazz à Vienne, TLM, avec la participation de Mezzo

D’Athens (en Georgie, où elle naît en 1973) jusqu’à Brooklyn où elle vit aujourd’hui, Madeleine Peyroux a suivi une trajectoire riche en itinéraires bis. Sa route l’aura notamment conduite à Paris pour ses années d’adolescence, décisives. Fille d’une professeur de français (fan de Proust) et d’un professeur de théâtre originaire de Louisiane, Madeleine Peyroux cultive un art de la fugue assez intrigant. Une voix finement fêlée, comme rongée de mélancolie, à la fois fragile et affirmée, qui se joue (et se fiche bien) des frontières entre jazz, folk, blues, country ou pop. En habitant aujourd’hui avec justesse des répertoires aussi divers que ceux de Bessie Smith («Careless Love» signé W.C Handy), Joséphine Baker («J’ai deux Amours»), Elliott Smith, Hank Williams, Bob Dylan ou Léonard Cohen, la jeune Madeleine (32 ans) fond avec aplomb un nouvel alliage de folk et de jazz. Elle relève aussi le défi du renouvellement avec «Don’t Wait Too Long», une chanson co-écrit avec Jesse Harris (partenaire de Norah Jones sur «Come Away With Me»). Madeleine, ses deux amours : son Brooklyn et Paris. Concert filmé le 10 juillet 2005 Photo ©Ben