Recherche
"Les Madrigaux Livre VII"

"Les Madrigaux Livre VII"

Réalisation : Isabelle Soulard
Durée : 120’
Année : 2014
Production : CLC Productions, Les Arts Florissants

Avec Paul Agnew (ténor), Miriam Allan (soprano), Hannah Morrison (soprano), Lucile Richardot (mezzo-soprano), Zachary Wilder (ténor), Lisandro Abadie (basse), Tami Troman et Benjamin Scherer (dessus de violon), Samantha Montgomery, Jean-Luc Thonnerieux (altos), Atsushi Sakai (viole), Joseph Carver (violone), Sébastien Marq, Michelle Tellier (flûtes à bec), Florian Carré (clavecin), Massimo Moscardo, Thomas Dunford (archiluths), Nanja Breedijk (harpe) et Marie Van Rhijn (clavecin).

Œuvres représentées :
Sinfonia – Tempro la cetra
Al lume de le stelle
Dice la mia bellissima Licori
Non è di gentil core
Ecco vicine, o bella Tigre, l’hore
Chiome d’oro, bel tesoro
Eccomi pronta ai baci
Se pur destina e vole (Partenza amorosa a voce sola)
Non vedrò mai le stelle de’ bei celesti giri
Parlo, misero, o taccio?
Interrotte speranze, eterna fede
O viva fiamma, o miei sospiri ardenti
Perché fuggi tra’ salci
Amor, che deggio far
A quest’olmo, a quest’ombre ed a quest’onde
Vaga su spina ascosa
Con che soavità, labra odorate
Se ’l vostro cor, Madonna
Ohimè, dov’è il mio ben? Dov’è il mio core? (Romanesca)
Tornate, o cari baci
Tu dormi? ah, crudo core
Se i languidi miei sguardi (Lettera amorosa a voce sola)
Augellin, che la voce al canto spieghi
Ah, che non si conviene
O come se’ gentile
Vorrei baciarti, o Filli
Io son pur vezzosetta pastorella
Soave libertate
Tirsi e Clori (Ballo)

Installé à Venise depuis près d’un an, Monteverdi écrit l’avant-dernier chapitre de ses Madrigaux en 1917. Dans ce livre VII, le compositeur prend toujours plus de libertés par rapport à la forme classique de ses premiers Madrigaux. Et pour la toute première fois, il fait apparaître des indications scéniques précises sur certaines de ses partitions.

Enregistré le 28 mai dans la salle des concerts de la Cité de la Musique à Paris.