Recherche

George CLINTON and the P-Funk All Stars

Réalisation : Bernard Schmitt
Durée : 52'
Année : 2005
Production : CLC Productions, TLM, avec la participation de Mezzo

Line up : G. Clinton (chef d'orchestre, voix), S. Boyd - P. Hill - R. Johnson - T. Lewis - B. Woods (voix), B. Cowan (trompette), L. Curry (basse, voix), J. Johnson (clavier, voix), K. Dennis (clavier), W.M. Hampton et D. McKnight (leader guitare), C. Mosson (guitare), W.Nelson JR (guitare, basse), G. Shider (voix, guitare rythmique), M. Payne et G. Thomas(voix, saxophone), S. Taylor (cors), F.C. Waddy et R. Wright (batterie), C. McMurray (danseur) George Clinton est né à Kannapolis (Michigan), le 22 juillet 1941. Il forme son premier groupe, Parliament, en 1955 ( !). En vain, d’abord… Vers la fin des années soixante, Clinton a une vision (à cette époque, Sly Stone ou les Chambers Brothers ont à peu près la même, en plus raisonnable…) : il reprend à son compte l'extravagance musicale du mouvement psychédélique, alors en pleine vogue sur la Côte Ouest. Associée à une rythmique funk, répétitive et tribale, nappée de guitares acides, de fuzz, de wha-wha, de cuivres en piston et d’harmonies vocales purement soul (dans la lignée des Impressions de Curtis Mayfield), cette nouvelle sauce psychédélique jette les bases du Pfunk. Premier succès, enfin, avec «I Just Wanna Testify», en 1967. Années 80. Cheveux bariolés, gris-gris autour du cou, il crée une nouvelle structure, le P.funk All Stars. «Atomic Dog» remporte un énorme succès en 1983. Il a signé depuis une série d'albums funky soul pimentés, toujours politiquement incorrects («Paint the White House Black !»), comme «Cinderella Theory» ou «Hey Man !… Smell my Finger», et avec la participation de figures telles Herbie Hancock, Public Enemy, Flavor Fav.ou Prince. George Clinton est l’un des pères du funk, il est le créateur du Pfunk, sa branche la plus déjantée, et il influence toujours de nouvelles générations de funkateers. Photo ©Ben