Recherche

Un été sans soleil

Cet été de 1816, pluies, grêles et chutes de neiges n’ont cessé de se succéder.

En Europe et en Amérique du Nord, les moissons pourrissent sur pieds et créent une telle pénurie de nourriture que famines et épidémies sévissent dans tout l’hémisphère nord.
Cette année-là, ils sont des centaines de milliers à mourir de faim.

Cet été de 1816, Mary Shelley et son époux Percy Bisshe rendent visite à Lord Byron dans sa villa du Lac de Genève. La météo hostile les oblige à rester cloîtrés. Pour passer le temps ils s’amusent à écrire des histoires de fantômes. Une seule restera à la postérité. Car la violence des éléments inspire à Mary Shelley un des plus grands romans de la littérature : FRANKENSTEIN.

Quelle a été la cause d’un des plus grands bouleversements climatiques de l’histoire humaine? L’éruption d’un volcan ! Mais une éruption d’une telle violence que les schémas climatiques connus du monde ont tout simplement disparus.

Un été sans soleil retrace l’histoire du Mont Tambora, un volcan en Indonésie, dont l’éruption de 1815, longtemps ignorée puis considérée comme la plus grande explosion volcanique de tous les temps, tua plus de cent mille personnes en quelques secondes et bouleversa, un an plus tard, l’équilibre du monde.

Deux cents ans plus tard, le climatologue américain Michel Chenoweth a voulu comprendre les raisons de ces terribles variations atmosphériques de l’été 1816. Son enquête a abouti à une histoire qui n’avait encore jamais été racontée et qui éclaire sous un jour nouveau l’étroite relation entre le climat et des événements extérieurs.

Cette histoire peut-elle nous éclairer sur notre propre futur ? Cet événement pourra-t-il se reproduire dans un coin éloigné du monde et changer notre monde de la même manière ?